Bienvenue sur Mysterious School, une académie pleine de pouvoirs mystérieux...
 

 ::  :: Rez-de-chaussée :: Serres & Jardins Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Là où l'on parle du loup, il se montre [Luxan / Aethys / Mary]

avatar
Messages : 139
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 29

Zone RPG
Statut: Membre du personnel
Séjourne: Appartement N°6
Aptitudes :
Admin / Directeur & Médecin
Voir le profil de l'utilisateur




Luxan F. A. Eirwen
Admin / Directeur & Médecin
Mar 10 Avr - 17:18


 

 
Là où l'on parle du loup, il se montre

 
Aethys & Mary






 

 
Rhâ fait chier toute cette paperasse ! Pff, génial maintenant que j'étais le dirlo, j'en avais encore plus à faire ! Je regrettais déjà d'avoir accepté de prendre la relève. Heureusement que j'avais ma petite secrétaire dont je pouvais refourguer la majorité de mon boulot. Je la plaindrais presque... ou quoique non, pas du tout même vu qu'elle servait à ça après tout !

Fuck les papiers de Pierre, Paul et Jacques ! Cela faisait des heures que j'étais enfermé entre quatre murs ! J'envoyais valser les papiers en lâcher une bonne pelleté de jurons bien crû et sortit comme un diable qui sort de sa boîte de mon bureau, fichant, sans doute, la trouille à ma secrétaire bien aimée et sans doute à quelques personnes qui se trouvaient là. Enfin bref, cela m'importait peu car bon malheureusement en cette période, c'était pas le bon moment pour ma patience déjà peu existante. Merci la lune, putain de merde, c'était l'approche de la pleine lune en plus !

J'ouvris une fenêtre pour sortir du bâtiment, étant au rez-de-chaussées, j'allais pas me gêner de passer par là plutôt que la porte. Mes crétins d'élèves ne s'en privaient pas après tout. Bref, je me dirigeais au hasard utilisant mon ouïe pour aller dans un coin où je serais en paix avec le silence, avec juste le bruit de la nature apaisante comme fond d'ambiance. Comme par hasard, je finis par déboucher sur le jardin, cela ne m'étonnait pas vraiment de finir ici. J'allais au fond de ce paradis dans un coin d'ombre.

Une fois bien à l'abri des regards, je me retirais ces bouts de peau, que les humains appellent des vêtements, pour me retrouver nu comme un vers. Je pliais mes affaires, les cachais puis me transformais en loup. Une fois ma transformation finie, je m'ébrouais bien puis m'installais contre le tronc en posant ma tête sur mes pattes avant croisées. J'allais enfin pouvoir me reposer tranquillement, enfin je l'espérais vraiment.

Mais comme tout le monde le sait, la vie fait toujours des doigts d'honneurs aux autres et j'aurais dû m'en souvenir vu le nombre de fois que la vie c'est joué de moi par le passé.


 
©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 20
Date d'inscription : 16/03/2018
Voir le profil de l'utilisateur




Aethys Nal'Ra
Professeur de Survie
Ven 13 Avr - 22:35
Cela faisait à peine quelques jours que j'étais arrivé dans cette école. J'avais dispensé quelques, peut-être rencontré quelques professeurs et membres du personnel... quoique... en y réfléchissant bien... en fait non je n'ai rencontré personne... enfin si, quelques élèves mais pas plus: le temps que je ne passe pas en cours, je les passe généralement dans la forêt. Après quelques heures de cours, je décidai d'aller dans le jardin en me disant que j'y rencontrerai probablement quelqu'un dans une atmosphère enfin calme, loin de l'ambiance des couloirs où l'on se voit rapidement en se disant bonjour.

Enfin bref... je sortais donc dans les jardins sans réel but... je me mis à déambuler dans ceux-ci avec un air vague. De loin on aurait pu me prendre pour un zombie. En marchant, je m'arrêtais parfois devant telle ou telle plante en me disant que je pourrais peut-être faire un cours dessus. J'entrevis entre autres de l'ail des ours, une excellente plante médicinale, de l'alkékenge qui peut également guérir de certaines infections. Je sorti rapidement un stylo et une feuille sur laquelle j'écrivais rapidement ces quelques idées avant de repartir. J'entendais au loin le cri de certains élèves en train de jouer, de se chamailler... enfin, il vaut mieux qu'ils le fassent à l'extérieur que dans mon cours.

Après quelques minutes de balade à travers le jardin, je cru apercevoir au loin comme une ombre au sol, une silhouette relativement sombre. En m'approchant, je remarquai que la silhouette était en fait un loup qui semblait endormi... cependant, un rapide sondage de son aura m'indiqua que ce n'était pas vraiment un loup sans que j'arrive pour autant à déterminer de quel espèce il était... perplexe, je décidai de m'éloigner afin d'éviter de le déranger: j'apprécierais peu que l'on me dérange pendant la sieste, je n'irais donc pas déranger celle des autres. Perdu dans mes pensées, j'avançais sans trop regarder devant moi et fini par tomber lourdement, les pieds pris dans des racines:
Et merde!!!
Le moment de surprise passé, je pris conscience de m'être énervé et d'avoir franchement crié à quelques mètres à peine du loup, je lui jetai donc un regard rapide en espérant ne pas l'avoir réveillé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 75
Date d'inscription : 03/08/2016

Zone RPG
Statut: Célibataire
Séjourne: Appart 12
Aptitudes :
Modo CB & Partenariat / Professeur de Magie
Voir le profil de l'utilisateur




Maryse V. Odinson
Modo CB & Partenariat / Professeur de Magie
Dim 15 Avr - 2:26

Là où l'on parle du loup, il se montre


Ft Luxan F. A. Eirwen & Aethys Nal'Ra




Sac contenant mes habits, check ! Cours à corriger, déjà faits. Chambre rangée, rien ne traînait dans la petite cuisine ni au salon. L'appartement était en ordre. Ca faisait un bout de temps que je ne l'avais pas rangé. Une fois que tout fut réglé, je mis mes lunettes dans le sac avec mes vêtements puis mis le sac sur le dos. Les anses étaient volontairement élargies pour me permettre de bouger aisément après m'être transformée en louve, chose que je fis aussitôt le sac mis sur le dos. Je sortis ensuite de l'appartement par la fenêtre et filai dans le jardin. J'avais prévu de m'entraîner à bien différencier les odeurs et c'était beaucoup moins louche de les faire sous forme animale. Sous forme humaine on avait bien l'air con à renifler l'air avec la tête en l'air ou en plongeant le nez dans une plante ou dans la terre.

J'errai autour de l'établissement en suivant une piste qui était à la fois alléchante et pratique pour ma session reniflage. À force de la suivre, je me trouvai à une certaine distance d'un lapin. Instincts de prédateur obligent, je me mis à le poursuivre. C'était à la fois un jeu pour moi mais aussi une réelle chasse pour avoir mon repas. Je courais comme une dératée après cette pauvre bête qui était devenue ma proie. Néanmoins j'oubliais que trop souvent que ces petits animaux étaient non seulement rapides mais aussi très agiles. Il parvenait à prendre des virages bien plus secs que moi, passait dans des endroits étroits et moi je devais parfois faire un détour à cause de cela.

Ma course-poursuite se termina un peu mal. Le lapin passa en trombe devant un homme et un loup et fila se cacher derrière les buissons, et sans doute dans son terrier. Cependant j'arrivais trop vite. En voulant freiner, je parvins de justesse à esquiver l'homme mais cela se termina par un rouler bouler. Ma chute avait indirectement permis de ralentir. Du coup je finis contre le loup mais pas violemment. Cela fit juste un petit « pouf ». Lorsque je voulus m'asseoir, ce fut un peu compliqué. Je voyais plusieurs petits lapins qui tournaient autour de ma tête. Au sens figuré hein ! J'étais sonnée.

Il me fallut un petit temps avant de reprendre mes esprits et là, ma réaction fut directe. Je m'éloignai rapidement du loup. L'homme devait être un nouveau car je ne connaissais pas trop son odeur. J'avais pu la sentir que depuis quelques jours mais sans plus. Cependant celle du loup, je ne la connaissais que trop bien. Et je connaissais aussi sa réputation. C'était Luxan. Le directeur actuel de l'établissement et il avait un putain de sale caractère. Il était même pire que mon père et pour être pire que Loki, il fallait être fort.

- Désolée Luxan, c'était pas voulu ! J'ai voulu freiner, j'ai trébuché et...et...

Et je me couchais avec les oreilles basses et queue entre les jambes, signe de soumission. Sous forme humaine, je me serais sans doute confondue en excuses en me planquant derrière l'autre prof. En louve, je réagissais facilement comme eux. Oreille basse, queue entre les jambes, position de soumission. J'étais folle mais pas suicidaire. Je savais que Luxan n'était pas du genre à hésiter à faire mal si on l'emmerdait trop. Et il avait bien plus de pouvoirs que moi, que ce soit pour le rang ou pour les dons surnaturels.

Mon attention fut tout de même rapidement déviée vers le nouveau prof. Et là, je me relevai rapidement en remuant la queue, de joie. Et ouais, je pouvais passer de la peur à la joie en un clin d'oeil. Une petite girouette émotionnelle.

- Salut toi ! T'es le prof de survie, c'est bien ça ? Je n'en ai pas l'air actuellement mais je suis aussi prof.

Il faudrait que je songe à redevenir humaine d'ailleurs. Je n'aimais pas trop discuter sous ma forme lupine. Je me débattis donc avec mon sac pour le retirer de mon dos avant de filer derrière un buisson. Je repris ma forme humaine et me rhabillai jusqu'à ce que je sente quelque chose d'anormal dans mon sac. En fouillant un peu plus attentivement, surtout par le toucher parce que je ne voyais que dalle, je pus constater que j'allais avoir un gros problème. Je ne risquais pas de voir grand-chose avant un moment. Ma réaction fut simple, un hurlement.

- Rha putain c'est pas vrai !!

Je me remis nue en tâtant un peu pour remettre les vêtements dans le sac. Je le remis ensuite sur le dos et réapparus devant les deux mâles sous ma forme de louve en soupirant.

- La malédiction continue...mes lunettes sont mortes... Désolée, j'vais pas pouvoir me présenter en bonne et due forme.

Parfois, je maudissais vraiment cette vue horriblement défaillante. Je voyais comme de rien en étant une louve et je redevenais myope comme une taupe en étant humaine. Et cela m'attirait par moment les moqueries des autres. L'ancien jardinier ne s'était pas gêné pour le faire en plus de me faire tourner en bourrique. C'était très handicapant. Pour un humain, ça allait encore mais pour un être surnaturel ça pouvait s'avérer dangereux. S'il ne savait pas se fier à son ouïe, son toucher et son odorat il pouvait rapidement se retrouver en mauvaise position s'il n'avait plus de lunettes ou des lentilles de contact.

Code by Joy


Je m'exprime en #3300ff

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Là où l'on parle du loup, il se montre [Luxan / Aethys / Mary]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand on parle du loup... [PV. Kosovo] [Abandonné]
» PALLANDO ▬ Quand on parle du loup, on en voit la queue.
» [Terminé] Quand on parle du loup , on en voit la queue. (suite)
» Quand on parle du loup... [ PV Idril ]
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mysterious School  ::  :: Rez-de-chaussée :: Serres & Jardins-
Sauter vers: