Bienvenu(e) à Moonbright, la ville qui accueille la Mysterious School, une académie pleine de pouvoirs mystérieux...
 

 :: La grande Moonbright :: Le centre-ville :: Le parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Willing bite | PV Misaki

avatar
Âge : 68
Localisation : Dans un trou miteux sur'ment
Emploi/loisirs : Servir de buffet sur pattes?

Zone RPG
Statut: Elève
Séjourne: ...dans une chambre?
Aptitudes :
Pensionnaire actif
Voir le profil de l'utilisateur




Wyatt A. I. Theeran
Pensionnaire actif
Jeu 18 Oct - 19:14




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Willing bite
Ft. Misaki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ca ne faisait que quelque chose jours que Wyatt était arrivé au pensionnat. Enfin, quelques jours, disons trois semaines, le soulmate avait déjà perdu toute notion du temps, ayant repris ses mauvais habitudes de surfer entre ses deux diablotins qui lui conféraient détente et maîtrise de soi. Bien entendu, il se planquait à longueur de temps mais le fait était qu'étant nouveau, le brun n'avait pas trouvé beaucoup de vampires à attirer à lui. Enfin, ça allait venir, il n'en doutait pas.
Les cours l'emmerdaient déjà, pas tant le contenu mais plutôt la façon dont ils  se déroulaient. Wait n'avait jamais été un grand fan du milieu scolaire, surtout quand on sait que c'est là-bas qu'il avait fait le plus de conneries mais ici, il l'aimait encore moins. Était-ce le fait qu'il demeurait loin de son territoire natal ou simplement que les méthodes d'apprentissages ne lui plaisaient pas? Aucune idée, l'amérindien n'allait certainement pas s'emmerder à ce creuser la tête pour une réponse qui ne lui apporterait rien de concret.

La lumière du jour commençait à décliner rapidement, on pouvait apercevoir l'astre solaire danser avec sa jumelle nocturne plus haut. Une des périodes de la journée qu'il préférait, tout autant que le chiot qui gambadait tranquillement à ses côtés. Il humait l'odeur de la ville, son nez se fronçant en même temps que le museau du black dog à ses côtés alors qu'il croisait une personne trop parfumé ou un fumet qui lui déplaisait. Les effluves urbaines n'étaient pas dans ses préférences olfactives. De toute manière, qu'est-ce qui l'était en dehors des odeurs de sa forêt et de celle de la chair et du sang? Non, ne pas penser à ça, ne pas penser à ça... l'idée même de pouvoir se jeter sur l'énième individu qu'il venait de croiser pour lui arracher un bras qui finirait son chemin directement dans son estomac le fit se tendre. Il tentait de se contenir, bien sûr qu'il essayait. Ne pas céder à ses tentations, à ses pulsions... difficilement quand tout ce qui bouge autour de soi peut potentiellement finir en bifteck, entraînant par ailleurs sa mort imminente. Hum, cette pensée ne le réjouissait pas franchement.

Sa main tatouée glissa dans ses cheveux, effleurant les trois dreadlocks qui embellissaient sa tignasse noire aux côtés rasés alors que l'autre se mettait à fouiller frénétiquement dans sa poche à la recherche de son matériel à rouler. L'ongle de son index effleura un sachet de beuh mais Wait se rendit rapidement compte de l'absence de feuille. La constatation arracha un grognement à Sizik qui s'arrêta à ses côtés, agacé de cette négligence. Les orbes violettes de la seconde partie de son âme se braquèrent dans les siennes, lui lançant un regard noir et réprobateur.

"Bravo sale merde stupide."

L'insulte arracha un grognement au semi-wendigo qui n'appréciait pas trop de se faire insulter par lui-même. Maintenant, il allait devoir faire demi-tour pour trouver une source de détente...Son pied partit cogner un caillou qui avait eu le malheur de se trouver sur son chemin, l'envoyant dans un buisson. Il ne fit d'abord pas attention mais à mesure qu'il avançait dans le parc désormais quasiment vide de présence...quelle qu'elle soit, le bruit d'une conversation - ok, plutôt d'une dispute assez violente - lui parvint. Rapidement, son regard vairon tomba sur ce qui semblait être un couple de jeunes femmes, pas forcément du même avis l'une de l'autre. Son attention se porta d'abord sur celle qui lui tournait presque le dos, voilant la cambrure de ses reins de sa longue chevelure blanche avant d'apercevoir l'expression inquiète voire terrifiée de l'autre. Sans savoir vraiment pourquoi, Wyatt s'approcha d'elles avant de lâcher de sa voix rauque et neutre:

- 'T'as dit d'la lâcher j'crois.

Le soulmate pencha la tête en plissant les yeux, les observant alors que la demoiselle semblait soulager de voir quelqu'un intervenir. Son regard vairon croisa les orbes rouge vif de l'autre, lui laissant une impression de déjà vu.

- On s'connait?



YOU CAME.
YOU SAW.
AND NOW, YOU DIE.
©️ SIAL


Wyatt parle | Pensées | Sizik parle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 28

Zone RPG
Statut: Psy
Séjourne: Appart 2
Aptitudes :
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur




Misaki S. Fûjiko
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Sam 20 Oct - 22:12




Willing bite

feat : Wyatt A. I. Theeran






 
Je m'ennuyais ferme. Je n'avais rien à faire et entendre les jérémiades des autres durant des heures, c'était pénible. J'avais beau ne pas être présente physiquement parlant, les entendre geindre pour ci ou pour ça, ça me tapait sur le système. Comment Suki faisait pour rester aussi calme ? Elle avait plusieurs rendez-vous, toujours pour écouter une personne pleurnicher sur un sujet ou confier ses petits secrets. Je ne sais pas comment ils faisaient pour lui faire confiance. Certes Suki en était digne mais pas moi. Tout le monde savait qu'elle avait deux personnalités et que la seconde, donc moi-même, ne se gênerait pas pour user de leurs secrets contre eux. Je ne l'avais toutefois encore jamais fait. Du moins pas avec les patients de Suki. Je pouvais être une traîtresse mais je savais aussi me montrer assez respectueuse envers l'idiote rosée pour ne pas lui créer d'ennuis dans son travail.

À la fin de la journée, alors que le soleil avait disparu, c'était à mon tour d'avoir le contrôle du corps. J'en profitai pour faire un tour en ville. J'avais une idée bien précise de ce que je comptais y faire. Trouver une victime et me servir à la source pour ma nourriture préférée. Depuis le temps que je vivais à la Mysterious School, je ne parvenais toujours pas à me faire aux pochettes de sang. Elles ne me servaient qu'en cas d'urgence ou si je n'avais pu me servir nulle part. Je ne trouvais personne en ville. Du moins, personne que je pourrais embarquer discrètement dans un coin pour lui vider les veines.

Je me rendis alors au parc et là, je pus obtenir satisfaction. Une femme, encore dans la fleur de l'âge – ce sont les meilleures personne pour le sang – et qui se baladait seule. Une humaine naïve et stupide. Elle devait sans doute croire qu'elle ne risquait rien à se promener seule la nuit. Elle se trompait lourdement. Que ce soit pour des kidnappeurs, des viols, des meurtres, des attaques par des êtres surnaturels,... C'est le moment de la journée où il y avait le plus de danger. Je m'approchai alors d'elle et tentai de lui mordre le cou. Tâche compliquée puisque cette idiote gesticulait dans tous les sens. Une véritable anguille. Saleté d'humaine. En plus elle chouinait pour que je ne lui fasse pas de mal.

- Rha mais ferme-la ! J'te ferai pas de mal sauf si tu continues de t'agiter comme une anguille !

Elle ressentirait éventuellement une légère douleur au moment où je planterais mes canines mais ce ne serait pas la mort. Par contre si elle gesticulait encore trop, là je perdrais vraiment patience et effectivement je lui ferais du mal. Je la tenais encore et elle continuait de se débattre alors que je parvenais enfin à approcher mes canines de son cou. Mon but était presque atteint. Il l'aurait été si une personne n'était pas venue m'interrompre. Soirée de merde !

Je fixai alors le nouveau venu sans cacher mon agacement. C'était trop demandé de pouvoir me nourrir en paix ? Il fallait croire que oui.

- Qu'est-ce que ça peut te faire ? T'es son chevalier servant ?

Je l'observais sans lâcher ma proie. Je l'avais déjà vu quelque part et pas n'importe où. C'était l'un des nouveaux venus à la Mysterious. Il y en avait eu plusieurs ces derniers temps et un type avec des dreadlocks, ce n'était pas le plus dur à repérer. Ma proie tenta de se dégager en croyant naïvement que je serais suffisamment déconcentrée pour l'oublier. Raté. Je serrais même plus fort ma prise sur elle.

- Reste tranquille toi...

Mon regard sanglant se reposa sur le trouble-fête.

- Ouais on se connaît. Enfin pas personnellement parlant. Je bosse au pensionnat où tu étudies.

Ma victime gesticula encore, je perdis patience et assommai la femme pour qu'elle reste enfin tranquille. Je recentrai ensuite mon attention sur l'étudiant après avoir lâché ma proie au sol.

- Bon je vais être directe. Qu'est-ce que tu me veux ?



(c) Codage de la fiche par Maoko
 






Suki pense avec * et parle en #ff3366
Misaki pense avec ° et parle en #3333ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 68
Localisation : Dans un trou miteux sur'ment
Emploi/loisirs : Servir de buffet sur pattes?

Zone RPG
Statut: Elève
Séjourne: ...dans une chambre?
Aptitudes :
Pensionnaire actif
Voir le profil de l'utilisateur




Wyatt A. I. Theeran
Pensionnaire actif
Mer 24 Oct - 17:41




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Willing bite
Ft. Misaki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ah, au moins, il avait attiré son attention.

- Qu'est-ce que ça peut te faire ? T'es son chevalier servant ?

Wala non. Déjà un chevalier c'est pur avec une armure et ça se trimbale sur un beau cheval blanc. Son regard alla jusqu'à Sizik qui haussa un sourcil en le fixant. Quel cheval blanc.
Son regard se baissa lentement sur la prise que la vampire exerçait sur la jeune fille toujours morte de peur, quoique légèrement soulagé de voir que quelqu'un se souciait enfin de son sort.
Enfin, pour le coup elle se plantait vu que Wait ne s'intéressait qu'au sien actuellement.

- Ouais on se connaît. Enfin pas personnellement parlant. Je bosse au pensionnat où tu étudies. - Bon je vais être directe. Qu'est-ce que tu me veux ?

Ah.
Deuxième haussement de sourcil, ça le jeune homme ne s'y attendait pas vraiment. Ses trois neurones et demi s'activèrent alors qu'il tentait de se souvenir à quel instant ils s'étaient croisés...mais rien. Enfin, ce n'est pas comme si l'amérindien faisait particulièrement attention aux gens dont il croisait la route en général, mais il était quand même surpris de se voir n'ayant pas retenu le visage d'une créature qui pourrait lui être utile. Sizik renifla vaguement la pauvre proie tombée mollement par terre, dans une espèce de craquement mou. Elle avait dû mal retomber, peut-être même que son poignet était cassé ou foulé.

Mais bref, ça ne l'intéressait pas plus que ça. Le chiot allait ouvrir la bouche avant de la refermer, faisant mine de bailler. Il n'était pas tout à fait habituer au fait de devoir faire semblant de n'être qu'un simple animal. Ça l'emmerdait profondément de ne pas pouvoir parler par ses deux parties mais tant pis. C'était une précaution nécessaire quand on ne savait pas à qui on avait à faire. Wyatt ne voulait pas risquer de se mettre en danger pour rien... la vie était trop précieuse pour être gaspillée inutilement et stupidement, c'est ce que sa culture lui avait appris.

- J'ai besoin d'être drainé et t'as soif. On s'trouve un autre buisson, on fait not'affaire et on s'casse ça t'va?

Quel vampire refuserait du sang gratuit?
Bon, à part peut-être la demoiselle princesse qui lui servait de colocataire, hautement difficilement dans le choix de sa boisson. Un certain groupe sanguin qu'elle disait. Chiante elle.
La pensée lui fit lever les yeux au ciel avant qu'il ne se stoppe.

- Ah et chuis AB-, si ça t'intéresse.

Oui parce que forcément, il avait du hériter du groupe sanguin le plus rare. Enfin, c'était intéressant étant donné qu'il avait besoin d'être drainé...C'est comme si la nature s'était dit que pour un truc au monde, elle allait être sympa avec lui. Cool, merci m'dame.

- Tu t'bouges ou tu comptes crécher là?



YOU CAME.
YOU SAW.
AND NOW, YOU DIE.
©️ SIAL


Wyatt parle | Pensées | Sizik parle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 28

Zone RPG
Statut: Psy
Séjourne: Appart 2
Aptitudes :
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur




Misaki S. Fûjiko
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Mar 30 Oct - 1:42




Willing bite

feat : Wyatt A. I. Theeran






 
Je ne pouvais même plus chasser tranquille. J'avais enfin une proie sous mon emprise, enfin l'occasion d'avoir du sang bien frais au lieu des pochettes et pourtant, un emmerdeur venait quand même me déranger avant que je ne puisse me nourrir. Je répondis brièvement à sa question avant de lui en poser une cash. Plus vite il me dirait ce qu'il me voulait, plus vite je pourrais retourner à mon repas. J'assommai d'ailleurs ma victime qui arrivait vite à bout de ma patience. Cette idiote aurait dû rester tranquille. Je l'aurais retenue quelques minutes avant de la relâcher. Elle s'en serait sortie vivante et encore en état de marcher. Peut-être traumatisée aussi mais ça je m'en fichais royalement. Quoiqu'elle le serait aussi à son réveil. Elle venait de croiser une vampire, se faisait même attaquer alors elle n'en sortirait pas sans avoir des craintes à l'avenir.

Je jetai un bref coup d'oeil sur le chien qui était venu renifler la victime au sol. Il manquerait plus qu'il lui pisse dessus. J'espère que non, je ne voulais pas boire le sang d'une personne qui fouettait l'urine de chien. C'était dégueulasse et aussi une attaque à mon système respiratoire. Et si ça arrivait, j'imaginais déjà Suki se foutre de ma gueule pour m'être faite avoir mais en même temps elle râlerait parce qu'elle n'aurait pas pu être nourrie non plus. C'était le problème quand on partageait le même corps. Si l'une ne se nourrissait pas, l'autre en subissait aussi les conséquences. Pareil pour les blessures évidemment. Heureusement que sur ce point, c'était moins grave. La guérison était généralement très rapide.

Le chien délaissa totalement la victime avant de bailler. Maintenant que j'y pense, si ce type était le propriétaire de ce chien, il était peut-être juste en train de le promener avant de croiser ma route. Quoique si c'était vraiment le cas, il aurait pu simplement passer son chemin. Rha décidément je n'allais jamais rien comprendre à la façon de penser des autres. J'en fis une nouvelle fois l'expérience lorsqu'il répondit à ma question. Un deal. Je me demandais même s'il était sérieux tant sa proposition me paraissait louche. Ca ressemblait presque à une proposition de baise. Ses paroles m'y faisaient penser même si je me doutais que le sujet n'était pas une coucherie.

- T'es sérieux ? T'accepte vraiment d'être un plateau-repas sur pattes ?

J'étais en droit de douter. C'était assez rare de tomber sur une personne qui acceptait qu'un suceur de sang vienne lui pomper ce délicat nectar rouge. Ce qui m'intriguait le plus, c'était le fait qu'il ait besoin d'être drainé. Il avait du sang louche qui devait se renouveler de manière tout aussi louche ? Un trop plein d'énergie ou de sang ? En tout cas, il avait vraiment l'air sérieux.

- J'te pensais pas si impatient. J'espère que si t'as une petite-amie ou des aventures sexuelles, t'es pas un précoce sinon j'plains tes partenaires.

Mon regard se posa un instant sur la loque sur le sol puis je haussai des épaules, l'air je m'en foutiste avant que je ne m'approche de mon futur plateau-repas.

- Bon allons-y avant que j'me dessèche.

Cette fois c'était moi qui m'impatientais. En même temps, je n'avais jamais caché ce fait. La majorité des résidents de l'académie savait que la patience ne faisait pas partie de mes qualités. Je me rendis près d'un buisson avant de regarder l'inconnu. Travailler dans l'établissement où il étudiait ne voulait pas dire que je connaissais tous les noms. À vrai dire, je n'en connaissais même pas la moitié. Suki avait une meilleure mémoire que moi mais parce qu'elle, elle s'intéressait aux autres contrairement à moi qui n'en avais rien à foutre.

- Par ici ça te va ? Y a un buisson et l'autre idiote est HS pour un moment donc elle ne devrait pas nous gêner.

De toute façon à son réveil elle penserait sûrement plus à s'en aller prévenir les flics ou je ne sais qui, plutôt que de venir voir si nous étions encore dans les parages.



(c) Codage de la fiche par Maoko
 






Suki pense avec * et parle en #ff3366
Misaki pense avec ° et parle en #3333ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 68
Localisation : Dans un trou miteux sur'ment
Emploi/loisirs : Servir de buffet sur pattes?

Zone RPG
Statut: Elève
Séjourne: ...dans une chambre?
Aptitudes :
Pensionnaire actif
Voir le profil de l'utilisateur




Wyatt A. I. Theeran
Pensionnaire actif
Mar 13 Nov - 16:08




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Willing bite
Ft. Misaki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Parce que rien n'est simple, il avait fallu que la jeune femme qui lui faisait face se méfie. Enfin, ça il pouvait - aurait pu plutôt - le comprendre: un grand gaillard qui se ramène et vous propose ouvertement de se servir de lui comme assiette non-vegan, il y avait de quoi être méfiant. Un peu, maybe, hum? Mais bon, dans l'esprit de l'amérindien, tout ne passait pas par quatre chemins. Besoin, solution. C'était tout trouvé, alors la méfiance pouvait bien aller se faire foutre avec sa cousine, sécurité.

- T'es sérieux ? T'accepte vraiment d'être un plateau-repas sur pattes ?

Cette fois c'est le bout d'âme emprisonné sous l'apparence d'un canidé qui répondit à la place de l'humanoïde. Ses mains s'enfoncèrent vaguement dans ses poches alors que son pied commençait à tapoter le sol avec impatience pendant qu'il répondait, plus courtois que l'humain. Après tout, il était face à une fille, il fallait savoir rester... poli? Sûrement, quelque chose comme ça. On lui avait appris à être convenable avec les membres du sexe opposé, respectueux avec les adultes, d'autant plus avec les seniors. Mais ces enseignements avaient l'air de s'être effacé en même temps que son intérêt à vivre en communauté. Wait avait passé tellement de temps à vivre seul en forêt, dans sa cabane à plusieurs kilomètres de son village qu'il en avait oublié comment se comporter "correctement" avec la population. Et c'était sans oublier sa maladresse lorsqu'il s'agissait d'être gentil avec quelqu'un, d'autant plus avec une demoiselle...enfin, ce n'était pas le cas ici donc il devrait réussir à s'en sortir.

- Buffet ambulant est un terme plus convenable.

Il vit du coin de l'oeil le corps de la pauvre fille qu'il avait "défendu" s'écrouler au sol. Ah, tant pis. Et bien, elle ne tombera pas plus bas quoi. Son regard désabusé remonta tranquillement le long de la vampire qui lui faisait face, apparemment toujours sur ses gardes. Son attitude lui arracha un grognement, c'est qu'il n'était absolument pas connu pour sa patience ou sa bonté d'âme. Et là, la jeune femme aux cheveux blanc commençait à nettement en abuser.

- J'te pensais pas si impatient. J'espère que si t'as une petite-amie ou des aventures sexuelles, t'es pas un précoce sinon j'plains tes partenaires.

Un vague grognement lui échappa alors qu'il la suivait en direction d'un buisson plus loin. Sizik trottina tranquillement à ses côtés, s'arrêtant pour renifler la jeune femme toujours étendue à terre en bonne victime qu'elle était. Enfin, elle finirait bien par se lever pour aller crier à quiconque voudrait bien l'entendre qu'un vampire avait voulu sucer son sang afin de la faire devenir une loque sur pattes. Quoi que c'était peut-être déjà le cas, vu la facilité avec laquelle la psychologue avait semblé la faire tomber dans les vapes. Tout le monde ne peut pas avoir été gâté par la nature, hein...

- Oui, ça me va, alors active, j'ai aut' chose à branler. Lâcha-t-il dans un grognement.

Le chiot soupira légèrement de son propre manque de politesse alors que Wyatt se laissait glisser le long du tronc de l'arbre, planqué derrière le buisson. L'écorce frotta contre son dos, raclant le tissu et l'odeur qui l'entourait lui fit vaguement penser à sa terre natale. Mais rapidement, le jeune homme secoua la tête pour en retirer le souvenir, chassant ses pensées pour se vider l'esprit. Il remonta sa manche, dénudant son bras musclé dont les veines saillaient clairement l'avant-bras. Laisser son esprit et son corps s’empatter n'était pas son genre et de toute manière, le natif américain avait besoin de se dépenser en permanence. Et quoi de mieux qu'épuiser ses muscles à force de sport pour cela?

- Allez, mord.

Il n'avait pas toute la nuit.



YOU CAME.
YOU SAW.
AND NOW, YOU DIE.
©️ SIAL


Wyatt parle | Pensées | Sizik parle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 28

Zone RPG
Statut: Psy
Séjourne: Appart 2
Aptitudes :
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur




Misaki S. Fûjiko
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Jeu 15 Nov - 17:21




Willing bite

feat : Wyatt A. I. Theeran






 
Qu'on me donne une seule bonne raison de ne pas me méfier lorsqu'un type me proposait de but en blanc, de me servir de plateau-repas ambulant ! Une personne normale évitait de servir de repas à un vampire. C'était une race qui avait tendance à ne pas laisser les victimes en vie. Et pour les quelques personnes qui pouvaient survivre, elles étaient affaiblies en général. Bref il était le premier à me proposer cash de venir lui pomper le sang. J'y réfléchissais tout de même sérieusement même si je doutais de la véracité de ses propos.

Un autre détail m'intrigua, outre le fait qu'il acceptait de se faire vider les veines par une suceuse de sang. Une autre voix s'élevait mais ce n'était pas l'homme face à moi qui parlait. Au début je crus à une simple télépathie. Ce ne serait ni le premier, ni le dernier à pouvoir le faire. J'en avais pris l'habitude avec les cas sociaux qui étudiaient ou travaillaient à la Mysterious. Et puis je me souvins d'un détail. Le type était accompagné d'un chien et j'avais aussi l'habitude de voir des animaux étranges avec le don de la parole. Mon regard se baissa alors sur l'animal qui « corrigeait » le terme pour désigner son maître. Plateau-repas, buffet ambulant c'était du pareil au même à mes yeux. Mais soit, s'il préférait le second terme, je n'allais pas aller contre.

Je vis l'humain s'impatienter et j'en profitai pour glisser une petite pique taquine. L'entendre grogner était presque une douce mélodie à mes oreilles. Elle le serait encore plus si l'appel du sang n'était pas plus fort que mon envie de faire chier le monde. Je n'étais pas plus patiente que lui de toute façon. Je pris donc ma décision et me dirigeai vers des buissons sans un soupçon de culpabilité pour la pauvre victime que je laissais au sol. Au réveil, elle filerait sans doute hurler à l'agression. Le bonhomme et moi étions donc tranquilles un petit moment pour notre deal. Ca me donnait presque l'impression que nous allions faire un truc avec de la drogue. Le lieu fut vite trouvé mais l'impatience de mon buffet ambulant n'avait pas disparu, ce qui semblait désespérer le toutou.

- Toi et la patience ça fait vraiment pas bon ménage. Enfin je ne suis pas vraiment mieux donc je ne peux pas râler sur ce point.

Je m'agenouillai face à lui pour me remettre à sa hauteur et pris son bras qu'il avait dénudé. Ce n'était pas là que je préférais planter mes canines mais c'était mieux que rien. Au moins je pouvais assouvir ma soif. Sans grande délicatesse – j'avais encore quelques progrès à faire sur ce point – je plantai alors mes canines dans l'avant-bras et commençai à boire. Mes mains tenaient l'avant-bras de l'homme, me permettant ainsi de mieux anticiper les choses s'il bougeait. Et aussi parce que j'avais l'air moins conne à tenir son bras comme un morceau de jambon, plutôt que de poser mes mains sur le sol et boire comme si j'étais un pitbull avec son morceau de viande en gueule.

Le liquide rouge coulait dans ma gorge alors que je continuais à me délecter de ce nectar. Y avait pas à dire, c'était bien meilleur que le sang en pochette. Plus frais – façon de parler sachant que le sang est chaud – et il avait aussi plus de goût. Je ne savais pas à quel point le type devait être drainé mais je ne comptais pas lâcher ma prise tant qu'il ne me mettait pas un stop. Ou du moins, s'il ne m'imposait aucune limite, j'allais boire jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus grand-chose dans les veines. Juste de quoi survivre. C'était pénible de devoir faire attention à ce détail. Je préférais largement mettre mes victimes à sec mais il paraît que ce n'était pas très civilisé. Enfin ce n'était qu'un micro détail pour moi. Ce qui me motivait vraiment à se pas faire saigner à mort les autres, c'était le manque d'envie de créer des problèmes à Suki. Elle bossait à l'académie, elle avait une certaine réputation et si je la mettais dans la merde, elle risquerait d'être renvoyée. Je ne voulais pas que ça arrive même si je la trouvais toujours aussi cruche. Cette école lui avait permis de mieux se défendre. J'y étais aussi pour quelque chose puisqu'elle n'aurait pas pu le faire si je n'avais pas accepté qu'on ait le contrôle du corps à tour de rôle.

Je restais à l'écoute du buffet ambulant et à l'affût du moindre de ses gestes qui voudraient me faire comprendre que je devais stopper. Dès que le message fut passé, je lâchai ma prise et essuyai ma bouche pour enlever le filet de sang. Ma soif n'était pas totalement étanchée à cause de mes nombreux jours de jeun. Elle était toutefois suffisamment assouvie pour que je ne m'en prenne pas au premier venu ce soir.

- J'te remercie pour le sang....euh...comment j'dois t'appeler au fait ?

Ouais en fait c'était mieux de connaître son prénom. Je ne l'avais jamais vu aux séances données par Suki et je ne le croisais pas assez souvent pour connaître son identité sans le lui demander. Ca me ferait chier de hurler dans la rue « Hey buffet ambulant, viens j'ai besoin de boire ton sang ! » ou quand on me demandait qui il était aussi. Je me voyais mal répondre « J'sais pas son nom, appelez-le buffet ambulant ». Même si je n'étais pas la plus douée en relations sociales, je savais tout de même faire preuve d'un minimum d'intérêt pour savoir à qui j'avais affaire.



(c) Codage de la fiche par Maoko
 






Suki pense avec * et parle en #ff3366
Misaki pense avec ° et parle en #3333ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 68
Localisation : Dans un trou miteux sur'ment
Emploi/loisirs : Servir de buffet sur pattes?

Zone RPG
Statut: Elève
Séjourne: ...dans une chambre?
Aptitudes :
Pensionnaire actif
Voir le profil de l'utilisateur




Wyatt A. I. Theeran
Pensionnaire actif
Dim 9 Déc - 19:35




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Willing bite
Ft. Misaki
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

- Toi et la patience ça fait vraiment pas bon ménage. Enfin je ne suis pas vraiment mieux donc je ne peux pas râler sur ce point.

Un grognement léger mais canin jaillit de la gorge de l'humain dont le bras était à présent dénudé, attendant avec impatience qu'on vienne y planter des crocs. Mais elle pouvait pas la fermer elle? La seule chose qu'il demandait c'était une morsure, alors si la blanche ne se dépêchait pas de lui donner ce qu'il désirait, l'américain allait finir par aller voir ailleurs. Il avait certainement autre chose à foutre que de se taper la parlotte.
Bon, heureusement pour lui, la vampire se mit à s'intéresser à son bras découvert. Serrant le poing, les veines de Wyatt enflèrent encore plus que d'origine, les faisant saillir sous sa peau, suffisamment pour rendre leur vue alléchante. Tout le sport qu'il faisait depuis son adolescence - et l'explosion d'hormones suivit bien comme il faut de ses dérangeantes capacités wendigoniques - avait eu pour effet de forger son corps, développant ses muscles et activant son rythme cardiaque. En serrant ainsi ses doigts sur sa propre paume, son liquide vitale traçait sa route plus rapidement qu'à son habitude, gonflant les veines qui ressortaient désormais sous sa peau hâlée, donnant une vue attrayante à celle qui allait bien vite se servir de lui comme dîner.

Quand enfin elle se décida à plonger ses crocs dans la chair tendre de son avant-bras, ses dents se serrèrent. La sensation était grisante, sentir la vie quitter de son corps était aussi délectable qu'un orgasme. Dans un soupir de plaisir,  le jeune homme renversa sa tête en arrière, posant l'arrière de son crâne sur le tronc derrière lui. A ses côtés, Sizik, remuait légèrement la queue en guettant les alentours. Son regard se posa sur le corps de la jeune femme - ex-victime - qui se relevait un peu avant de les regarder. Le chiot grogna légèrement, sortit les crocs et l'humaine se releva d'un coup avant de s'enfuir sans demander son reste. Tant mieux, son âme n'avait pas terminé son drainage. Il allait lui en falloir encore plus pour qu'il puisse dormir correctement cette nuit. En y réfléchissant bien, vu sa corpulence, l'étudiant devait bien posséder sept litres de sang dans tout son organisme. Disons un peu moins de deux litres avant de s'évanouir... et il avait besoin de rentrer à sa chambre en marchant alors le sevrage allait bientôt devoir être arrêté. Les forces le quittaient, mais c'était agréable, bien trop pour qu'il s'en défasse tout de suite. Bon seigneur, Wait décida de lui laisser du rab', jusqu'à ce que son âme vienne doucement pousser la vampire sur le côté, l'obligeant à lâcher le bras de sa moitié.

Dans un léger grognement, l'amérindien sortit un mouchoir pour le plaquer sur la blessure, couvrant les marques en remettant correctement sa manche. Il se releva doucement, tranquillement en vérifiant bien que le monde ne tournait pas autour de lui. Ça aurait été stupide de s'évanouir tout de suite.

- J'te remercie pour le sang....euh...comment j'dois t'appeler au fait ?

Sa large paume passa sur son visage, s'appuyant légèrement sur l'arbre pour soutenir ses jambes qui flanchaient un peu, pas encore tout à fait prêtes à faire leur travail. Sizik tourna un peu sur lui même avant de lever les yeux vers la vampire, pour répondre.

- Wyatt. Ou Sizik.

Le chiot tourna la tête vers la moitié de son âme qui lâcha un bâillement sonore comme si de rien n'était avant de reposer son attention sur la demoiselle:

- Je suis dans la chambre 10 si tu veux passer parfois. Je ne me draine que le soir mais essaye de prévenir avant. D'autres vampires viennent en général, on fait des tournantes.

Sur ses mots, le black-god s'étira langoureusement, tel un félin plus qu'un canidé en faisait bien craquer ses pattes arrières. Les mains de l'humain s'enfoncèrent dans ses poches alors qu'il baissait les yeux vers la jeune femme, la dépassant de quelques bons centimètres qu'il appréciait souvent d'avoir.

- Toi c'quoi?



YOU CAME.
YOU SAW.
AND NOW, YOU DIE.
©️ SIAL


Wyatt parle | Pensées | Sizik parle
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Âge : 28

Zone RPG
Statut: Psy
Séjourne: Appart 2
Aptitudes :
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Voir le profil de l'utilisateur




Misaki S. Fûjiko
Modo CB & Partenariat / Psychologue
Dim 30 Déc - 15:50




Willing bite

feat : Wyatt A. I. Theeran






 
Je pouvais enfin me délecter de ce doux nectar rouge que j'affectionne tant. Du sang chaud, fraîchement pompé à la source. Mieux que les poches données à l'académie pour calmer les ardeurs des buveurs de sang et es empêcher de faire des massacres. Plus de goût aussi. Ce type avait de quoi contenter un vampire lassé par le sang en pochette. Si l'on ne pouvait pas boire souvent à la source, il y avait de quoi devenir gourmand et avoir bien du mal à s'arrêter lorsqu'on avait l'occasion de boire du véritable sang. Celui qui était renouvelé tous les jours grâce au coeur. Pas celui qui stagne durant des jours dans un frigo jusqu'à ce qu'on se décide soit à le boire directement, soit à le faire chauffer avant. Pour une fois qu'une personne acceptait d'être pris comme un plateau-repas pour vampires, je comptais bien en profiter. Ce serait stupide de faire le contraire.

Ma soif se faisait de moins en moins présente. Ca me faisait vraiment un bien fou de pouvoir boire à la source. Pour ne rien gâcher, son sang était réellement succulent. Il n'avait pas un goût trop sucré ou comme s'il avait trop de fer dans les veines. Rien de tout cela. Il avait tout pour plaire aux suceurs de sang. Ce ne fut que lorsque le chiot me poussait doucement que je stoppai mon pompage. Il eut à nouveau le bras libre tandis que de mon côté, je pouvais m'essuyer la bouche. Ma soif était assez assouvie jusqu'au lendemain. Et puis comme je savais me montrer reconnaissante parfois, je remerciai mon plateau-repas ambulant. Il s'était non seulement proposé pour me nourrir mais en plus son sang avait été très bon. Il méritait bien que je me montre moins hautaine. Il avait même le privilège de me voir intéressée un minimum par son identité. Ouais nan en fait ça c'était normal. J'aimais savoir à qui j'avais affaire alors j'avais toujours un intérêt minimal pour chaque personne.

Ce fut le chien qui me donna les noms. En même temps, quand je voyais l'autre contre l'arbre, il n'avait pas l'air en grande forme. Cette fois j'étais innocente ! C'était bien lui qui avait voulu être drainé de son énergie. Moi j'avais juste saisi une occasion. Je notais alors les deux prénoms dans un coin de ma tête afin de bien les garder en mémoire. Même si je ne savais pas qui était qui, je savais au moins que l'un ou l'autre nom suffirait à ce qu'on sache de qui je parlais. Néanmoins, je dirais que l'humain était Wyatt et Sizik c'était le chien. Je pouvais me tromper bien entendu mais étant donné que je m'étais adressée à l'humain et que c'était le chien qui avait répondu, j'imaginais qu'il avait donné le nom de son maître en premier. Une logique très peu fiable à vrai dire. Si je devinais juste, c'était plus de la chance qu'autre chose. C'était vraiment dur. Le chiot parlait comme s'il était l'humain. Quoique... S'il était un soulmate, ça expliquerait cette sensation étrange que j'avais eu en buvant le sang et aussi pourquoi son animal parlait comme s'ils ne faisaient qu'un.

- Un agenda de ministre dis donc. M'enfin c'est noté, je ferai en sorte de te prévenir assez à l'avance lorsque j'aurai envie de boire ton sang. Promis, j'essaierai de ne pas t'en demander trop souvent.

Ca n'allait pas être difficile vu le nombre de potentiels buffets ambulants qu'il y avait à l'académie et en dehors. Quoique... En fait si. Ca allait être dur de trouver des victimes consentantes. Il était le seul. Pour les autres, je devais les avoir en traître et en dehors de l'académie en plus. Et à la longue, les gens devenaient moins cons, plus prudents, et c'était de moins en moins simple de les avoir. Remarque, c'était aussi ce qui rendait la chasse plus intéressante. Une proie trop facile à avoir, c'était d'un ennui mortel. Plus elle me donnais du fil à retordre, plus j'étais satisfaite. Et en général ça me motivait même à la laisser en vie. Wyatt c'était différent. Il s'était laissé faire sans rechigner mais il n'était pas ma proie initialement. Et il restait un type intéressant en soi. Une personne qui acceptait de nourrir les buveurs de sang, c'était franchement intriguant.

- Et toi, si un jour t'as un besoin urgent de te faire vider les veines ou même par simple envie, tu pourras aussi venir chez moi. Je loge à l'appartement numéro deux. Ou alors tu peux aussi me trouver dans le bureau du psy. Enfin tu risques surtout de trouver mon autre moitié, Suki, mais elle te pompera aussi du sang si tu veux servir de plateau-repas. Tu pourras passer quand tu voudras.

Et voilà. Chacun savait où trouver l'autre. Moi dans sa chambre après l'avoir prévenu au préalable, lui dans mon appartement ou dans le bureau quand il en aurait envie. Je ne donnais pas d'heure de passage. Il pouvait réellement passer quand il en aurait envie, je ne refuserais jamais de me boire du sang. La gourmandise était un vilain défaut, je sais mais je n'avais jamais prétendu être pleine de qualités. Et si ça me permettait d'avoir une réserve suffisante pour tenir plus longtemps sans faire de carnage, je ne voyais pas où était le problème.



(c) Codage de la fiche par Maoko
 






Suki pense avec * et parle en #ff3366
Misaki pense avec ° et parle en #3333ff

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Willing bite | PV Misaki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bite fight...
» Joyeux anniversaire Misaki-chan !!
» Misaki Tsukiyo
» Fan-Club de Yata Misaki
» et ça fait un pour mon estomac, deux pour ma bite (jordan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La grande Moonbright :: Le centre-ville :: Le parc-
Sauter vers: